Jour après jour, SEMAINE, Semaine3

JOUR + 18: Mercredi

Départ de la Goutille ce matin avec un petit pincement au cœur. Cette maison à la longue histoire respire le bonheur et la sérénité.

sdr

Le cœur réchauffé, après la pluie d’hier, nous commençons à marcher d’un bon pas.

Trois anges gardiens m’accompagnent: Thierry, toujours là et les deux Toulousains, Michel et Jean Michel.sdr

Une belle équipe, au TOP de la forme !

Ainsi, nous allons suivre le canal du midi, de pont en pont, d’écluse en écluse, à l’affût d’un héron, d’une famille de canards col-verts… la couleur de l’eau est modifiée par la pluie et par l’absence de soleil, mais cette portion de chemin, toute plate est reposante et agréable. La nature sableuse du sol le rend fragile et peu solide, il a donc fallu trouver une astuce lors de la construction pour consolider les berges du canal au niveau des écluses: les berges sont arrondies et non pas rectilignes.

dav  dav

La civilisation se rappelle à notre bon souvenir avec l’autoroute que nous allons longer jusqu’à Toulouse! Dommage…

Le soir, nous allons retrouver les amis venant de Nice, les Corses, avec lesquels nous avons sympathisé depuis Saint-Julia, chez Nadège.

Accueil formidable au gîte, tenu pas un couple de pèlerins convaincus Marc et son épouse, qui nous confortent dans nos sensations et émotions au fil du chemin. Leurs souvenirs personnels sont intacts, et ils nous les communiquent avec générosité, des liens se tissent et le départ du lendemain sera lourd d’émotions! Boissons fraîches et biscuits maison nous redonnent la forme. Le lave linge et le sèche linge sont très appréciés car, pour la première fois depuis le début du chemin, je vais pouvoir faire une lessive et avoir des vêtements vraiment propres, parfumés et secs… OUFFFF!

Faute de places (occupées par les « faux pèlerins » en voiture), les Corses sont obligés de changer d’hébergement. Deux filles sont dans la même chambre que nous (avec Thierry et Jean-Michel) elles randonnent le long du canal du midi jusqu’à Agen. Michel doit dormir sur un canapé en bas dans la salle où se fait l’accueil. Voyant Toulouse arriver, nous décidons de manger à l’extérieur pour fêter notre avant dernière journée ensembles. C’est une excellente et authentique pizzéria qui nous accueillera pour cette soirée. La patronne a été formée par un maitre italien et le repas est excellent!

 

 

Le Corbusier in Poland |
Dans la valise de Gwenn |
RandoCarnac2018 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lesmarinsdesteu
| Pour Lena
| Ratacochon