Jour après jour, SEMAINE, Semaine3

JOUR + 17 : Mardi

Belle matinée ensoleillée, avec à 2 reprises, une vue sur les sommets Pyrénéens… qui se profilent au lointain, ils sont encore blancs.

Départ depuis le lac de lenclas pour avignonnais lauragais, vers le charmant gîte de la Goutille tenu par Danièle. Une halte parmi les plus agréables de ce chemin, avec une hospitalière vraiment parfaite, toute en douceur et sensibilité, enracinée dans sa maison familiale ancienne et si bien restaurée.

Le chemin est un peu monotone, il longe cette longue rigole, comme hier. Impossible de se perdre! Au seuil de Naurouze, nous pouvons comprendre comment la rigole rassemble toutes les eaux des ruisseaux pour en faire le canal du midi.

La pluie nous tombe dessus à partir de 11 heures environ jusqu’à l’arrivée au gîte! Pas moyen de poser les sacs pour se reposer ou pour manger. A port Lauragais, nous faisons une halte « debout »et à l’extérieur, nous pourrons nous abriter un moment et prendre un café. Les Toulousains sont là et prennent un sandwich malgré la pluie. Nous faisons sur cette portion de chemin la connaissance de « faux pèlerins » qui ont quitté leur voiture à proximité et nous rencontrons un groupe de cyclistes bien équipés et qui prennent leur repas ici, ensembles.

Nous reprenons la route avec les Toulousains jusqu’à La Goutille. Le chemin a été coupé par la chute d’un poteau de téléphone, les orages ont été violents par ici. La route se met à monter sérieusement, nous sommes sur une petite route goudronnée très pentue, nous passons près du paradis, nous dépassons « Le Paradis » et arrivons à cette si belle maison bleue, adossée à la colline où l’on vient à pied, on ne frappe pas… Lieu de repos, de sérénité, de contemplation et d’enrichissement.

4 lits nous permettront de nous reposer avant la prochaine étape, après un repas complet, aromatique et préparé avec finesse par Danièle, sous nos yeux envieux. Danièle mange avec nous et les discussions vont bon train autour des thèmes de l’écologie et des pèlerins de passage à la Goutille. Nous évoquons également le problème des « faux pèlerins ». Nous envions la vie de Danièle dans sa maison bleue si attachante. Nous sommes ici au delà du Paradis… Merci Danièle!

Le Corbusier in Poland |
Dans la valise de Gwenn |
RandoCarnac2018 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lesmarinsdesteu
| Pour Lena
| Ratacochon